Résumés

Résultats de l'équipe : ASTT 1 - ProBH

Sommaire

14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1

Journée Date Lieu Adversaire Score Résumé
14 01-04-2021 Amiens Sport TT ISSEENNE E.P 1 3 - 1

Jeudi 1er avril, J14 et match contre Issy Les Moulineaux.

Le jour du petit poisson accroché dans le dos, réception de trois barracudas parisiens : Rémi, Marcos, Alexis et le poisson-pilote, Ludo.

Mais la pêche finalement aura été bonne pour les harponneurs amiénois dans la marina Labaume: belle victoire 3/1 !  

Avec un super marin-pêcheur argentin : el pescador Horacio auteur, à l'épuisette, d'un superbe 2 sur 2.

Et retour sur le bord de l’étang le dimanche 11 avril pour de nouveau de la pêche sportive. Avec du très très gros. Il faudra amorcer sévère lors du déplacement à Chartres.

Les Isséens

Rémi MENAND (n°120) (0 victoire): Aura remonté le canal de la Seine comme un saumon, pour finir dans la Somme. Et les filets de monsieur JEAN. Sans avoir eu le temps de frayer ni d’effrayer Grégoire. Pour une défaite, à la cuillère, 3/0.

Marcos MADRID (n°54) (1 victoire): Olivier VERAN ouvre des vaccinodromes. Marcos lui, des topsinodromes. Aura ainsi largement vacciné Tomi 3/2, à grands coups rageurs de top-frappés, après avoir été mené 2 sets à 0. Mais dans le deuxième match, el doctor Horacio aura mis les hola. Et stoppé la campagne de vaccination sauvage de Marcos. En lui piquant toutes ses doses. Et défaite 3/0, aztrazenéquesque !

Alexis DOUIN (n°133) (0 victoire): Le jour des grosses blagues à deux balles, Alexis lui n’était vraiment pas monté sur Amiens pour plaisanter. Et Horacio CIFUENTES n’aura ainsi, vraiment pas rigolé du tout, jusqu’au bout. Défaite 3/1 de Alexis, mais étriquée. Et belle prestation.

Ludovic JAUMOTTE (coach semi-satisfait) : Parfois un peu frustré que ses joueurs n’appliquent pas toutes ses consignes. Un peu le Jean CASTEX du jeudi soir. Mais au ping. Et pourtant toujours solidaire avec ses joueurs : dedans avec les siens, et dehors en citoyen !

Les Amiénois

Horacio CIFUENTES (n°48) (2 victoires) : L’ARS commence à gueuler. A chaque fois qu’Horacio joue, ils sont obligés de libérer 3 places en réa : 2 pour les joueurs qu’il affronte, et 1 pour le coach adverse. Et ce soir, encore un carton plein pour la pile argentine avec 2 belles victoires 3/1 contre Alexis DOUIN. Puis 3/0 contre Marcos MADRID... Horacio une nouvelle fois responsable de la saturation de la réanimation amiénoise ce jeudi soir.

Tomi LAKATOS (n°36) (0 victoire) : Kafkaïen (définition) : qui rappelle l’atmosphère absurde et oppressante des romans de Franz KAFKA, un autre Hongrois. Lakatossien (définition) : pareil, si Franz avait plutôt joué au ping-pong qu’écrit des bouquins. Car après avoir mené 2 sets à 1 et 5/1 dans le 4ème, Tomi sera une nouvelle fois entré dans une 4ème dimension, parallèle. Dommage. Et défaite 3/2.

Grégoire JEAN (n°65) (1 victoire) : Christophe HONDELATTE a appelé la salle Labaume ce soir. Grégoire sera la prochaine tête d’affiche du futur « Faîtes entrer l’accusé ». L’émission reprend! Surtout parce que le Boucher amiénois a massacré 3/0 sa dernière victime, Rémi MENAND.

Arnaud SELLIER (coach heureux) : Au coaching, entre l’anglais et l’espagnol, obligé parfois d’improviser, autant que Charlie PARKER sur un morceau de jazz. Mais quand même beaucoup moins qu’Emmanuel MACRON avec la pandémie virale.

 

Quand tu regardes au dessus, mais qu'il n'y a plus que le soleil.

Quand tu regardes au dessus, mais qu'il n'y a plus que le soleil.

La feuille de match :

AMIENS vs ISSY, 3/1: J14 de la seconde phase de proB, saison 2020/2021

Le classement :

AMIENS vs ISSY, 3/1: J14 de la seconde phase de proB, saison 2020/2021
13 30-03-2021 Argentan BAYARD ARGENTAN 1 2 - 3

Mardi 30 mars 2021. J13 et match contre ARGENTAN.

En plein lockdown, les Amiénois partis franchir les frontières du COVID. Pour, en plein été en mars, encore plus s’autoconfiner dans l’Orne. En Normandivostok.

Mais sur place les fiers marins du cuirassé Potemkine argentanais nous auront bouché la voie du canal de la proB. Puis nous auront canonnés. Et touchés... Puis enfin coulés.  Pour une défaite amiénoise 3/2, mais encore une fois, au bout du suspens.

On y aura pourtant cru quand Tomi et Greg auront mené 4/1 à la belle. Mais cette fois le double décisif n’aura pas penché pour les Amiénois. La roue tourne aura fini de routourner...

Mais remontons vite à la surface !

Car ça enchaine dès jeudi, à 17h30 contre Issy. A la maison.  Au port Labaume.

Les Argentanais

Vildan GADIEV n°63  (1 victoire + double) : La marine soviétique à partir de l’an prochain n’utilisera  plus de brise glace. Ils mettront juste à la proue Valdin.  En lui demandant d’envoyer du gros topsin : ça suffira pour péter n’importe quel iceberg sur le chemin. Et forcément en ce moment, n’importe quel joueur en face. Avec au passage, ce jour, une belle victoire, froide et magnifique, bref, sibérienne, 3/0 contre Grégoire JEAN.

Maksim KISELEV n°93 (1 victoire) : A peine sorti du little ODESSA argentanais Maksim aura commencé par tremper notre Tomi dans la sauce Borsch. Et belle victoire 3/1. Avant de tenter de se battre à mains nus contre le petit taureau de Buenos Aires. Mais Horacio aura encorné Maksim à trois reprises. La jugulaire, la carotide et l’artère fémorale. Et défaite exsangue pour Maksim 3/0.

Arseniy GUSEV n°68  (double) : Super chaud d’entrée pour faire la guerre froide à Horacio. Mais Arseneiy n’aura jamais trouvé le checkpoint Charlie. Et se sera fracassé contre le mur de Berlin Argentin. Belle rencontre, mais au final défaite 3/0.

Les Amiénois

Tomi LAKATOS (n°36) (0 victoire) : Anatoli KARPOV et Garry KASPAROV jouent aux échecs. Tomi lui, commence à les collectionner. Et lourde défaite contre le Grand master of the chess Maksim KISELEV. Echec et mat 3/1. Après avoir pris le coup du berger argetanais. Mais derrière la nuque.

Grégoire JEAN (n°65) (0 victoire) : A finalement conclu sa soirée en se disant que se battre contre  un ours blanc, torse nu et sans slip, sur la banquise argetanaise, c’était quand même moins dangereux que d’affronter Vildan. Michka GADIEV n’aura fait ce soir qu’une bouchée de Greg. Et défaite déchiquetée 3/0.

Horacio CIFUENTES (n°48) (2 victoires) : L’homme est un loup pour l’homme. Le pongiste argentin aussi. Aura donc chassé puis dévoré successivement les petits chaperons rouges GUSEV puis KISELEV, 3/0 chacun. Sans galette ni pot de beurre : le tarif cifuentésien. « Mais dites donc Horacio, comme vous avez de grandes dents…Mais c’est pour mieux vous manger, les enfants !!! »

Arnaud SELLIER (coach malheureux) : Première défaite 3/2. Au bout du suspens. Après avoir bien vibré tout l’après midi, Arnaud aura trébuché dans le piège argetanais. Cette fois, on peut dire qu’il sera tombé dans le trou normand. Ivre de douleur, et dépité, à 20heures, s’est auto rempli une attestation. Pour pouvoir aller chialer dehors. Saloperie de couvre feu…

 

Le cargo argetanais se sera mis au travers de la route des Amiénois. Pour les bloquer près de 4 heures.

Le cargo argetanais se sera mis au travers de la route des Amiénois. Pour les bloquer près de 4 heures.

Et bon rétablissement à Jesus, crucifié, avec son pouce cassé !

ARGENTAN vs AMIENS (3/2). J13 de la 2ème phase de proB, saison 2020-2021

La feuille de match: 

ARGENTAN vs AMIENS (3/2). J13 de la 2ème phase de proB, saison 2020-2021
12 20-02-2021 Miramas A.S MIRAMAS 1 3 - 2

Samedi 20 février 2021, 12ème journée du championnat de proB : match à MIRAMAS. Loin. Très loin. Au Sudhistan. Au pays de l’accent chantant. De Marcel PAGNOL. Et de l’OM.

Et très gros match ce samedi contre MIRAMAS. Olympien, forcément. Avec comme à l’accoutumée avec les Amiénois, de multiples rebondissements, et la délivrance avec le double décisif : victoire 3/2 !

Amiens prend transitoirement la tête de la poule de proB (certes, les pointilleux et les thésards en mathématiques diront avec 2 matchs d’avance sur CHARTRES, ROANNE et THORIGNE ; mais qu’est ce que c’est deux matchs dans une vie ?...).  

Et c’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup ;

ça veut dire qu’on était libre, heureux d’être là malgré tout.

France GALL likes this. Et avec maintenant la possibilité de fanfaronner, au moins jusqu’au mardi 23 février!

Les Miramassiens

ZHENG Junge (n°74, 1 victoire):  Sa courbe de forme contre Horacio CIFUENTES aura été parallèle à celle du COVID de juin à septembre. Grosse décroissance durant les deux premiers sets, puis hausse exponentielle sur les trois dernières manches. Pour l’emporter, de belle manière et sans fébrilité, 11/9 à la belle.

Dorian ZHENG (n°111, 1 victoire) : Il est là le jeune étudiant qui fait la grosse fiesta et la chouille après 18 heures, en plein couvre-feu ! Et Dorian ne se sera pas privé contre Grégoire JEAN. Avec une belle victoire nette et sèche 3/0. Mais à Amiens on est sport : on ne l’a dénoncé à la police qu’une heure après avoir quitté le gymnase de Miramas…

HE Zhiwen (n°38, 0 victoire) : « Quand la légende est plus belle que la réalité, imprimez la légende ! » (John FORD,  L’homme qui tua Liberty Valance, 1962). Juanito aura pourtant souffert aujourd’hui avec deux défaites 3/0 contre Tomi LAKATOS puis Horacio CIFUENTES. Mais légende un jour, légende toujours !

Les amiénois

Horacio CIFUENTES (n°48, 1 victoire) : Ceux qui n’ont pas apprécié sa prestation contre ZHENG Junge (malgré la défaite 3/2, passé très près d’une victoire 3/0), puis contre HE Zhiwen (énorme victoire 3/0), doivent de toute urgence passer un test PCR. La perte de goût est en effet le premier signe de l’infection par le coronavirus !

Jesus CANTERO (n°47, double) : Contracture à la cuisse avant le match. Mais la très grosse sécrétion d’endorphines et de testostérone  en double, couronnée par la victoire auront eu un effet hyper-anesthésiant. Et toujours dans l’euphorie, est donc reparti direct vers l’Espagne après le match. En footing.

Grégoire JEAN (n°65, double) : A la différence de Jean Paul SARTRE aura commencé par le NEANT avant d’enchaîner par l’ETRE. D’entrée contre Dorian ZHENG le trou noir, ça ne voulait pas. S’il avait été le rover de la NASA, se serait ce soir là direct écrasé sur Mars. Et défaite 3/0. Avant d’enchaîner par l’être de lumière, en double avec l’autre philosophe Jesus CANTERO. Et très belle victoire, non existentialiste, 3/1. Donnant une nouvelle fois la victoire à l’équipe Amiénoise. Bravo les gars !

Tomi LAKATOS (n°36, 1 victoire) : Fin des visioconférences pour Tomi LAKATOS : ça y est il refait du présenciel. Oublié le distanciel et le manque de concentration : gros come-Back to the office. Avec un Tomi bien concerné, et très appliqué. Et belle victoire 3/0 contre le toujours redoutable HE Zhiwen.

Denis CHATELAIN (Kg): Comme Emmanuel MACRON a profité des divers confinements et du couvre-feu pour prendre quelques kilos. Comme Emmanuel MACRON ça lui donne « de la densité, et de la maturité ». Et accessoirement, aussi, d’après ses compagnons de déplacement, un gros bide.

Arnaud SELLIER : Une organisation et une logistique encore incroyables. Ses réservations d’hôtel et de plateaux à emporter gagnent à chaque fois les 3 glacières dans le trip-advisor de Tomi LAKATOS. Une référence... Le Gault et Millau l’a d’ailleurs contacté pour rédiger pour la saison prochaine un petit guide du déplacement en proB.

Nathan SELLIER (super Kop) : Le Kop Labaume remercie encore les journées pédagogiques au lycée. Qui lui filent son vendredi le jour des vacances. Et le droit de faire 18 heures et 2000 kilomètres de minibus pour supporter son équipe de cœur. Et assurer le facebook-live! Muchos gracias Nathan. Good job ! Et pour lui comme pour maître GIMS, je crois que tout va bien jusqu’ici !

https://www.youtube.com/watch?v=ibwixyj1Klc

Je reprends mes esprits…

Ne le remerciez pas. Maintenant vous l’aurez dans la tête pour toute la journée.

Kop labaumesque.

Kop labaumesque.

La feuille de match:

MIRAMAS vs AMIENS (2/3). J12 de la seconde phase de proB saison 2020-2021.
11 28-01-2021 Amiens Sport TT METZ T.T 1 3 - 2

Jeudi 28 janvier 2021, 11ème journée du championnat, et second match retour, contre METZ.

Un match encore au couteau, avec un BOURASSAUD de gala qui aura claqué deux belles performances contre Tomi et Jesus.

Mais au final une belle victoire amiénoise 3/2, avec encore un double décisif (le 6ème cette saison).

En fait cette année, pour les amiénois l’objectif est d’arriver au double. Avec des adversaires par avance écoeurés, qui font leur sac et partent prendre leur douche avant même la fin du premier set…

Amiens remonte second au classement avec un match d’avance sur Roanne, Chartres et Thorigné. Et donc, forcément, finalement si monsieur CASTEX nous arrête le championnat demain matin, on serait maintenant tout à fait OK, et vraiment vraiment partant pour qu’il y ait absolument DEUX montées en proA la saison prochaine! A suivre. L’oreille collée sur le transistor.

Les messins

Florian BOURRASSAUD (n°95) (2 victoires): Pour la campagne de vaccination anti COVID, Metz sera la seule ville au Monde dans laquelle ils n’auront pas besoin d’injections. Là-bas Florian trempe directement ses balles dans la solution anti-Coronavirus. Puis envoie du gros top et de la grosse seringue des deux côtés. Directement dans les cuisses ou les bras des convoqués. Le réactif pénètre alors, avec les particules de plastique, directement dans les chairs des adversaires. Tomi LAKATOS a ainsi reçu ce mardi soir son premier rappel 3/2. Puis Jesus CANTERO le second, 3/0.

Damien LLORCA (n°147) (0 victoire) : Comme aurait pu le dire le président MACRON, dans son match contre Grégoire JEAN : « Ce n’est pas un échec. C’est juste que ça n’a pas marché ». Aura beaucoup tenté. Mais contre un super-GREG, ne pourra au final que s’incliner 3/1.

Esteban DORR (n°67) (0 victoire) : Dans son duel face à Horacio CIFUENTES, la même réflexion que Raoul VOLFONI dans les tontons flingueurs : « C’est du brutal !». Et un match à très haute intensité, mais avec une implosion dans le dernier set, et une défaite 3/1.

Les amiénois

Tamas LAKATOS (n°36) (0 victoire + double) : Sur courant alternatif contre Florian BOURRASSAUD. Mais aura disjoncté à la belle sur une balle que seul Florian, (et probablement Philippe LHOTE), auraient vu « net ». Dommage que ce petit court- et coupe-circuit ait un peu terni un match de doute beauté. Et défaite sur un black-out lakatossien 3/2.

Jesus CANTERO (n°47) (0 victoire) : Toujours en plein doute et le bras crispé. Aura malheureusement ce soir plus joué comme la chèvre que comme monsieur SEGUIN. Le Alphonse DAUDET de l’équipe amiénoise. Mais sévèrement éreinté par Florian BOURRASSAUD 3/0, qui lui aura arraché une à une toutes les pages de son ouvrage, et de sa confiance.

Grégoire JEAN (n°65) (1 victoire + double) : Toujours ce petit look à la Keanu REEVES. Et effectivement toujours dans la Matrice. Avec une belle victoire, informatique, 3/1 contre Damien LLORCA. Puis de nouveau 3/1 dans le double, associé à monsieur SMITH-LAKATOS. Un grand bravo au Thomas ANDERSON/Néo Amiénois.

Horacio CIFUENTES (n°48) (1 victoire) : The Punisher. Jouer Horacio c’est comme ces monsieurs couverts de mousse qui excitent des pitbulls avec de petits bâtons. Une fois que Hori a ouvert la machoîre et fermé ses crocs, c’est mort. Il ne lâche plus rien. Jamais. Jusqu’à infliger un 11/0 au dernier set. Ultime marque de respect envers l’adversaire, saigné à vif. Esteban DORR en aura fait les frais. Avec une très belle victoire de l’extraordinaire dogue argentin 3/1.

Benoît SPIELBERG-VAQUIER (réalisateur) : Venu filmer la rencontre, aura surtout pris une énorme avoinée par l’arbitre, sur le banc, pour avoir retiré 12 secondes son masque. Sera ainsi directement entré dans la légende du ping comme le premier non joueur amiénois à deux doigts de prendre carton jaune, dans les tribunes. Bravo Benoît. Encore une fois, magique.

 

Grégoire JEAN bloquant toutes les balles de Damien LLORCA

Grégoire JEAN bloquant toutes les balles de Damien LLORCA

La feuille de match: 

AMIENS vs METZ 3/2. J11 de la seconde phase de proB 2020-2021, le jeudi 28 janvier 2021.
10 26-01-2021 Tours 4S TOURS T.T 1 3 - 0

Mardi 26 janvier 2021, premier match retour contre TOURS. Avec la cérémonie des vœux.

La bonne année.  Et la très bonne santé pour les amiénois !  

Qui s’imposent brillamment 3/0 à l’extérieur.

Merci aux tourangeaux pour leur organisation, et leur accueil toujours chaleureux.

Mais pas de répit, peu de temps pour savourer les pizzas et le reste, ça enchaînera dès demain pour les amiénois contre Metz, à 17h30.

Les Tourangeaux

Lilian BARDET (n°79)  (0 victoire): Après sa défaite 3/1 contre Tomi LAKATOS, sera reparti dès 8h du matin à la salle de Tours, pour faire du panier et soulever de la fonte. Après avoir couru 20 kilomètres, nagé 5 km, et fait 1 heure de corde à sauter. Attend avec impatience le vaccin anti-covid. Mais n’est pas là de se faire injecter du vaccin anti-seum. Et c’est ça qu’on veut ! Un vrai joueur de tennis de table.

Amin MIRALMASI (n°101) (0 victoire): "Le soft, punaise, c’est hard!". C’est ce qu’Amin aura pensé durant tout au long de son match contre Jesus CANTERO. Boxé et sonné par les claquettes de la plaque coup droit, crênelée et poilue, de Jesus. Et défaite, picotée, 3/1.

Daniel GORAK (n°39(0 victoire): Aura tout donné dans son premier set contre Grégoire JEAN, remporté 20/18. Puis couvre-fuego aussi pour lui. Et se sera tout doucement auto-consumé, auto-confiné, et auto-désabusé. Pour une défaite 3/1.

 

Les Amiénois

Jesus CANTERO (n°47) (1 victoire) : Aura débuté son match contre Amin MIRALMASI à 18h. L’heure du couvre-feu. Aura donc rapidement éteint les ardeurs du fougueux joueur iranien. A coup de lance à incendie et de frappes softées. Pour une belle victoire 3/1. Jesus El bombonero : le pompier espagnol.

Tamas LAKATOS (n°36) (1 victoire) : Guéri ! A définitivement éliminé les dernières particules virales de Covid-19 de son organisme. A enfin retrouvé le goût, du tennis de table. Et l’odorat, pour humer les senteurs de napalm au petit matin. Le parfum de la victoire pour le colonel KILGORE-LAKATOS. Et donc, de fait, l’Apocalypse now, 3/1 pour Lilian BARDET.

Grégoire JEAN (n°65) (1 victoire) : Aura pleinement profité des fêtes de fin d’année pour se laisser pousser un peu plus son man bun (petit chignon pour les français), et le chonmage pour les samouraïs. Aura donc enfilé son kimono, et sorti son long katana contre Daniel GORAK. Pour mieux le découper 3/1. Tout en maîtrise et en précision. Très beau travail Grégoire-san.

Horacio CIFUENTES (n°48) (pas eu le temps de jouer) : Aura rongé son frein tout l’après midi, espérant en découdre également. Mais pas de possibilité de rentrer ce soir. Aurait donc volontiers accompagné Lilian dès 8 heures ce matin à la salle de Tours. Un vrai joueur de ping-pong aussi.

Denis CHATELAIN (président) : Après la victoire aura, parait-il…, ronflé dans la chambre 304 de l’hôtel IBIS. Mais qu’on se rassure, après une défaite, aurait ronflé de la même manière.

Arnaud SELLIER (coach 3.0) : Première victoire 3/0 pour le coach amiénois. Les 3z les amiénois les avaient toujours pris jusqu’alors (2 l’an dernier, et déjà 2 cette année). Mais notre manager trouve finalement le rôle du bourreau définitivement plus plaisant que celui de la victime expiatoire. Naissance d’une vocation…  Et comme Tomi, Arnaud respire désormais tous les matins un mélange de naphtalène-palmitate de sodium et benzène. Pour bien se dégager les narines.

Arnaud SELLIER, mercredi 27 janvier 2021, 7 heures du matin.

Arnaud SELLIER, mercredi 27 janvier 2021, 7 heures du matin.

La feuille match :

TOURS vs AMIENS, 0/3, J10 de la saison 2020-2021 de proB. Le mardi 26 janvier 2021
9 27-11-2020 Roanne ROANNE L.N.T.T 1 0 - 3

Vendredi 27 novembre, rencontre contre ROANNE. La 9ème journée avant la 5ème.  Mais bon, comme cette année tout tourne covidiquement, et à l’envers, on est presque dans la norme.

Cette semaine aura vraiment été terrible :

- mardi : disparition de Christophe DOMINICI ;

- mercredi : disparition de l’immense Jacques SECRETIN ;

- jeudi : disparition de Diego MARADONA ;

- et vendredi 17h30 : disparition de l’équipe de l’AMIENS SPORT TENNIS DE TABLE !

Giflée 3/0 !

Amiens outragée, Amiens brisée, Amiens martyrisée, ...mais Amiens fessée. Par les impitoyables précepteurs Roannais.

La prochaine fois, pour remonter dans le grand Nord, on louera un minibus avec des fauteuils mieux rembourrés.

Les fesses de coach SELLIER après le passage des Roannais

Les fesses de coach SELLIER après le passage des Roannais

Les Roannais

Ibrahima DIAW (n°55) (1 victoire) : Certains croient en DIEU. D’autres en DIAW. Les seconds ont raison. Avec une belle victoire 3/0 contre Grégoire JEAN. Nette, lumineuse, et pleines d’Alleluia.

Harmeet DESAI (n°47) (1 victoire) : Scène 1 de l’acte 3, le prince Hamlet tient dans sa main un crâne, en prononçant son célèbre « To be or not to be… ». Scène 2 de l’acte 2 du match Roanne/Amiens :  le prince Harmeet aura juste tenu la tête de Tomi LAKATOS, entre le pouce et l’index, pour lui expliquer que « That is the question… ». Et victoire Shakespearienne 3/2.

Martin ALLEGRO (n°29(1 victoire) : Les offices religieux pouvant reprendre dès ce samedi, Frère Martin ne se sera pas privé de sonner les cloches de Horacio CIFUENTES. Avec une belle victoire, eucharistique, 3/0. En ayant envoyé de l’hostie. Puis célébration au vin de messe local, au pot d’après match.

Marcel : L’homme couteau-suisse roannais. Merci pour l’ouverture de la salle, l’accueil, les réparations. Et le petit resto du midi !

Norbert : Le monsieur Loyal du facebook live. Le Nelson Moinsfort en anglais, mais bien meilleur à l’animation et la convivialité !

 

Les Amiénois

Tamas LAKATOS (n°36) (0 victoire) : Ce vendredi 27 novembre, c’était normalement le jour du « Black Friday »,  mais décalé pour cause de COVID. Malheureusement pour Tomi, journée maintenue. Et vendredi noir contre Harmeet DESAI. Avec une défaite 3/2, 9 à la belle. Après quelques balles malheureusement mal négociées, et soldées, à la belle.

Horacio CIFUENTES (n°48) (0 victoire): Dès demain réouverture de tous les commerces non essentiels. Pourra se racheter deux vertèbres lombaires, un peu de confiance, et un petit retour piqué sur les services courts coup droit de Martin ALLEGRO. Car défaite un peu sèche 3/0.

Grégoire JEAN (n°65) (0 victoire) : Déconfinement progressif mais maintien des dérogations de déplacement. Ibrahima DIAW lui en aura signé quelques-unes pour qu’il aille ramasser les balles et missiles que ce dernier lui aura envoyé dans les sépas, au fond de l’aire de jeu. Et défaite 3/0.

Jesus CANTERO (n°47) (frustré): A la différence du Jesus de Nazareth, notre Jesus de Cantero n’aura pas pu ressusciter au 4ème match. Puisqu’on se sera fait cirer trop rapidement, 3/0. Crucifiés par les Ponce Pilate roannais.

Arnaud SELLIER (érythème fessier) : Obligé d’ouvrir le toit ouvrant du minibus, afin qu’il voyage debout lors du retour. Les fesses tartinées de Biafine.

La feuille de match Roanne / Amiens

La feuille de match Roanne / Amiens

Au premier plan les Amiénois. Au second, les Roannais. Avant qu'ils ne baissent notre short pour nous dérouiller.

Au premier plan les Amiénois. Au second, les Roannais. Avant qu'ils ne baissent notre short pour nous dérouiller.

8 05-12-2020 Amiens STT NANTES T.T 1 3 - 1

Samedi 5 décembre 2020: 8ème journée du championnat de proB. Avant d’avoir joué la 5ème. Mais après avoir joué la 9ème journée. Ok, démasqués : on fait juste ça pour rendre dingues les Stakhanovistes de la Logique!

Un match en tout cas pour avoir l’occasion de remonter sur le trapèze. Car manque de magnésie la semaine dernière : les mains ont malencontreusement ripé. Et on s’est méchamment écrasés sur le ciment de la piste aux étoiles de la proBay. Avec une (très) lourde défaite 3/0 contre Roanne. Les os brisés, ça a fait mal partout. Surtout aux os des fesses. Et en plus, la double peine, avec ce 3/0, et le célèbre « Fanny au bar ! ». Alors qu’ils sont tous fermés !

Ce jour donc, il était important de bien remettre les choses dans le bon ordre, dans ce chaos ambiant. Et chose faite, et bien faite, avec une belle victoire 3/1 contre Nantes (après, il est vrai, avoir quand même frôlé le 0/2).

Le navire amiénois enfin remis à flot !

Essayons de ne pas resombrer de nouveau lors du prochain match. Dimanche prochain, le 13 décembre à Issy !

Les Nantais

Mathieu DE SAINTILAN (n°85) : l’un des derniers défenseurs. Avec des chops de mammouth, et de très belles défenses, forcément d’ivoire, contre Jesus CANTERO. Et superbe victoire 3/1. Ensuite se sera malheureusement fait braconner par l’intraitable chasseur, Horacio CIFUENTES, lors de son deuxième match. Et défaite 3/1. Avant de regagner, mortellement blessé, le cimetière des éléphants…

Paul GAUZY (n°69) : Contre Grégoire JEAN, la même sortie de route que Romain GROJEAN à Bahreïn. Sauf que Paul, lui, sera resté dans la voiture... Et donc brûlé vif. Défaite cuisante 3/0.

Julien PIETROPAOLI (n°96): En fait ce n’est pas de la lave en fusion qui coule dans ses veines. Mais du sang corse… Donc en fait beaucoup plus dangereux et explosif ! Et très belle prestation face à Tomi LAKATOS. Au fight, pour une courte défaite 3/2. Mais en n’ayant jamais pris le maquis: I MUVRINI likes this.

Les Amiénois

Tamas LAKATOS (n°36) (1 victoire) : Toujours les séquelles d’un syndrome post-traumatique après Roanne. Avec de petites périodes d’amnésie. Oublie ainsi parfois qu’arrivé à 9 il y a encore deux points à marquer... Mais flash de lucidité à la belle contre Julien PIETROPAOLI, pour l’emporter 11/8. Ouf !...Le coach Arnaud SELLIER aura juste perdu 10 ans d’espérance de vie rien qu’en suivant le dernier set.

Horacio CIFUENTES (n°48) ( 1 victoire): Fracture du crâne la semaine dernière. Mais sera vite sorti de réanimation. Même plus besoin d’un petit tuyau en plastique, ni pour respirer, ni pour uriner. Et match plein contre Mathieu De SAINTILAN. Spectaculaire et de haut niveau. Pour une belle victoire 3/1.

Grégoire JEAN (n°65) (1 victoire) : Sur son match contre Paul GAUZY aura validé son CAP boulangerie. En envoyant des pains et du flan parfum vanille. Et belle victoire 3/0. Oui, maintenant on peut le dire : Bienvenue chez PAUL !

Jesus CANTERO (n°47) (0 victoire): Hommage à Valéry GISCARD D’ESTAING dans son match contre Mathieu De SAINTILAN. Dans le premier set, se sera invité à la table de Mathieu, mais aura trouvé porte close. Avant d’envoyer du diamant dans la seconde manche. Mais n’aura malheureusement investi que dans des avions renifleurs de lose dans les 3ème et 4ème sets. Pour s’incliner 3/1... Avant de devoir prononcer le désormais classique : « Au revoir»…

Arnaud SELLIER (coach) : Coulé au fond de la Loire la semaine dernière à Roanne. Sera courageusement remonté sur la péniche, à la force des bras. Puis aura emprunté le canal de la Seine, puis bifurcation vers le canal du Nord. Jusqu’à Amiens. Notre Christian BARBIER à nous. Définitivement, l’homme du Picardie. C'est sûr, ne se résoudra jamais à décrocher la banderole de l'ancienne région qui trône fièrement salle Labaume.

 Arnaud SELLIER naviguant fièrement à la barre de la péniche amiénoise, sur le fleuve proBay

Arnaud SELLIER naviguant fièrement à la barre de la péniche amiénoise, sur le fleuve proBay

La feuille de match

La feuille de match

7 22-12-2020 Thorigné-Fouillard T.T THORIGNE-FOUILLARD 1 3 - 2
La feuille de match

La feuille de match

6 20-12-2020 Amiens STT C'CHARTRES T.T 1 0 - 3

Dimanche 20 décembre 2020, 6ème journée du championnat de proB, et réception de CHARTRES.

Du solide. Du lourd. Du blindé. Plus char-d’assaut et char-tigre, que chartrain ce dimanche.

Montés sur chenilles, ils nous auront roulé dessus. Et défaite amiénoise 3/0.

Ça aura pourtant lutté côté samarien. Du corps à corps, dans chaque bosquet. De la guérilla dans chaque set.  Mais au final, on prend une grosse rouste... Comme en 14. Comme en 40…

Après cette Bérézina, retraite de Russie dès demain. En passant par Thorigné. Avec un nouveau gros match dès mardi 17h. Pour se donner une chance de rester sur le podium.

Avant l’arrivée du petit papa Noël. Qui nous réconfortera tous après cette année covidique.

Les Chartains

Bence MAJOROS (n°20) (1 victoire) : Malmené par les claquettes et le fight de Jesus CANTERO toute la partie. Aura quand même trouvé l’énergie pour scorer les deux derniers points 13/11 à la belle. Et victoire sur le fil. Obligeant les amiénois à composer le numéro vert, SOS Détresse amitié, pour un Jesus dépité et désespéré.

Vitor ISHIY (n°49) (1 victoire): Très gros match contre Horacio CIFUENTES. C’était carnaval. C’était samba. Un peu Vitor ISCHATTE au 2ème set et à la belle, avec pas mal de réussite, de petits filets et de coins de table. Mais du très grand Vitor ISHOW toute la rencontre. Et belle victoire 3/2.

Irvin BERTRAND (n°83) (1 victoire) : Il est là le responsable du réchauffement climatique de la planète. Depuis l’an dernier ses top spins ont pris 150 km/h. Sur chaque impact la balle est désormais chauffée à blanc. Tomi LAKATOS aura passé la partie à ramasser les billes dans les séparations, avec des gants ignifugés. Et belle victoire, nette, mais hyperthermique, et sans protection de la couche d’ozone, 3/0 (Barbara POMPILI does not approve this).

Les amiénois

Jesus CANTERO (n°47) (0 victoire): On y a cru. Comme avec miss Picardie… Jesus à deux doigts de la très grosse performance. Mais victime de la même cruelle injustice contre Bence MAJOROS, que Tara de METS lors du concours On-a-tout-fait-pour-faire-gagner-miss-Normandie… Et défaite 3/2.

Horacio CIFUENTES (n°47) (0 victoire): Très gros match contre Vitor ISHIY. Une lutte à mort pour le titre de mister proB. Malheureusement Horacio aura raté l’épreuve du bikini. Et se sera retrouvé sans slip au 5ème set... Et défaite 3/2. Mais quelle rencontre !

Tomi LAKATOS (n°36) (0 victoire): La même détermination que miss Limousin avec de belles fulgurances. Mais par instant le même niveau de jeu, et de concentration, que Jean-Pierre FOUCAULT…. Et lourde défaite 3/0 contre Irvin BERTRAND.

Quand tu apprends qu'Amiens s'est fait déchiqueter 3/0 par Chartres

Quand tu apprends qu'Amiens s'est fait déchiqueter 3/0 par Chartres

AMIENS vs CHARTRES 0/3. J6 de la saison 2020/2021 de proB. Le dimanche 20 décembre 2020.
5 13-12-2020 Issy les Moulineaux ISSEENNE E.P 1 3 - 2

Dimanche 13 décembre 2020, et 5ème journée du championnat de proB : déplacement à Issy Les Moulineaux. Descente des Hauts de France vers les Hauts de Seine, mais pour, toujours, du Haut niveau. Et belle victoire amiénoise, 3/2, encore au double décisif !

Plus que deux matchs pour terminer la saison : dimanche prochain contre les seconds Chartres ; puis le mardi suivant contre les premiers, Thorigné.

Deux finales en deux jours : ça risque de piquer. Et pas seulement à cause du froid de décembre.

Les Isséens

Rémi MENAND (n°120) (1 victoire) : Déconfinement light par Jean CASTEIX : pas plus de 6 à Noël. Rémi aura donc parfaitement rempli les consignes en n’invitant à sa table que Jesus CANTERO. Pour lui dévorer le foie, et le cerveau. Forcément arrosés d’une petite bouteille de chianti. Et victoire 3/1.

Marcos MADRID (n°54) (1 victoire): Couvre feu à partir de 20 heures. Aura donc fait un test ce dimanche, dès 15h45 contre Grégoire JEAN. En lui fermant les lumières, et en lui coupant le son, pour une belle victoire autoritaire, 3/1. Dans la foulée, par contre, Horacio CIFUENTES lui aura ré-allumé toutes les rampes, en mettant la musique de la Liga de Campeones à fond. Gros match, et défaite de Marcos 3/0.

Kevin RIVOAL (n°118) (0 victoire) : Fermeture des remontées mécaniques. Kevin se sera adapté en se mettant au ping de fond, et en faisant la godille durant 4 sets contre Tomi LAKATOS. Mais malheureusement à l’issue, glissade et chute dans le ravin. Avec une défaite 3/1.

Les amiénois

Grégoire JEAN (n°65) (victoire en double) : Le premier ministre aura annoncé des déplacements libres, en France, à partir du mardi 15 décembre. Grégoire aura déjà anticipé et parcouru 25 km dans l’aire de jeu ce dimanche: de long en large, et en travers contre Marcos MADRID. Mais ça n’aura pas suffit. Point de côté, et défaite 3/1. Mais bonne récup ensuite, en soufflant et en expirant, avec une belle victoire dans le double, associé à Jesus, 3/1.

Tamas LAKATOS (n°36) (1 victoire) : L’anesthésiste Kevin RIVOAL lui aura fait respirer du protoxyde d’azote à pleins poumons durant 4 sets. Heureusement Tomi aura fini par arracher sa perf. Et ouvrir un œil pour l’emporter, mais forcément dans la douleur. Et à l’arrache, 3/1.

Jesus CANTERO (n°47) (victoire en double): Comme son alter ego sur le mont Golgotha, juste avant sa crucifixion par le centurion MENAND, Jesus aura bien douté : « Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » (apôtre Matthieu 27, 46). Précédé du « Mais pourquoi donc as-tu mis toutes tes claquettes softées dans le filet et dans les bâches ? » (coach Arnaud SELLIER, 18h30). Heureusement notre Christ amiénois n’aura pas attendu le 3ème jour pour ressusciter. Et de retour, avec difficulté, mentalement, et physiquement, dans le double pour l’emporter 3/1 avec Grégoire.

Horacio CIFUENTES (n°48) (1 victoire): Aujourd’hui son hommage à Diego MARADONA. La mano de Dios, c’était celle qui tenait sa raquette ce dimanche. Un match plein, complet et de niveau mondial contre Marcos MADRID. Pour une très belle victoire 3/0.

Issy tout commence

Issy tout commence

La feuille de match

La feuille de match

4 22-11-2020 Amiens Sport TT BAYARD ARGENTAN 1 3 - 2

Dimanche 22 novembre 2020 : J4 et réception d’ARGENTAN. Ou plutôt ARGENTOF, une équipe à très  forte tonalité soviétique, composée de quatre joueurs russes. Mais pas de guerre froide. Et au contraire, un match ultra-chaud, bouillant même sur la fin, qui verra les amiénois s’imposer sur le fil, et encore une fois grâce au double, 3/2.

Ouf !!!

Bien content donc, mais peu de temps pour reprendre son souffle. Car dés vendredi, 27 novembre, déplacement ultra-périlleux (et ultra-loin !) à ROANNE, favori pour l’accession à la Pro A cette saison.

Oui, tout aussi confiants que les voltigeurs à qui on enfile la cagoule noire. Avant de les jeter dans le vide, pour choper le trapèze.

Bien sûr, sans filet.

Les Argentanais

Viacheslav KRIVOSHEEV n°60 (0 victoire) : Aura fait donner les orgues de Staline dans son début de rencontre contre Tomi LAKATOS. Juste avant que sa Kalashnikov ne s’enraye au 5ème set. Et défaite cruelle 3/2.

Vildan GADIEV n°63 (2 victoires): Si l’Armée Rouge Argentanaise avait bien envahi la salle Labaume ce soir. C’est surtout Vildan GADIEV qui aura roulé sur les amiénois. Avec son char T34. Avec quelques traces de chenilles sur les lombaires de Horacio CIFUENTES (victoire 3/1). Puis sur le moral de Jesus CANTERO (victoire 3/2).

Maksim KISELEV n°93 (0 victoire) : Cette fois ci, c’est le vieux grognard Grégoire JEAN qui lui aura fait tâter de son knout. Et qui aura ré-écrit l’Histoire. En lui faisant revisiter le chemin de la Bérézina, en marche arrière. Et en moon walk. Et défaite 3/0.

 

Les Argentanais, pas venus salle Labaume pour faire du tourisme

Les Argentanais, pas venus salle Labaume pour faire du tourisme

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°36) (1 victoire): Comme en 1961 à Berlin, se retrouva bien coincé, salle Labaume, par le mur érigé par Viacheslav KRIVOSHEEV. Et ne retrouvera son checkpoint Charlie, et l’ouverture, qu’au 5ème set. Pour une victoire étriquée, mais bienvenue, 3/2, contre le pongiste qui venait du froid.

Jesus CANTERO (n°47) (0 victoire) : Avant de se faire vacciner contre le Coronavirus, devra se faire vacciner contre la Rage. Et le Seum... Toujours aussi furieux deux heures après, d’avoir perdu 3/2 contre Vildan GADIEV. Mais beau match, très intense avec de la claquette et du gros top spin.

Horacio CIFUENTES (n°48) (double) : Pas de bol, ce soir le rideau de fer lui est tombé sur les vertèbres lombaires. Un peu diminué par L4/L5, en aura donc eu vite plein le dos contre un très bon Vildan GADIEV. Et défaite 3/1.

Grégoire JEAN (n°65) (1 victoire + double) : Avec ses longs cheveux anthracites et sa petite barbe noire, ressemblait ce soir plus à Grigori RASPOUTINE qu’à d’ARTAGNAN. En tout cas, aussi machiavélique, subtil, et intelligent. Avec une belle victoire, mais finalement très orthodoxe, 3/0 contre Maksim KISELEV.

Unis comme les 5 doigts de la main

Unis comme les 5 doigts de la main

La feuille de match

La feuille de match

3 15-11-2020 Amiens Sport TT A.S MIRAMAS 1 3 - 2

Dimanche 15 novembre, troisième match de la saison, à la maison, contre MIRAMAS. Après deux succès contre Tours (3/2) et Metz (3/1).

Malheureusement, à domicile, le chaudron de la salle Labaume est désormais presqu’aussi vide qu’un plat de pâtes après un premier passage de Tomi LAKATOS... Oui, le COVID-19 aura, indirectement, dépeuplé le 304 de la rue Gaulthier de Rumilly 80000 Amiens, de sa foule en liesse. Huis-clos… Quel vilain mot... Les socios amiénois ne peuvent plus agiter leur mouchoir blanc dans les tribunes. Ni les jeunes filles jeter leurs soutiens-gorge dans l’aire de jeu… Infinie tristesse… Notamment pour les soutiens-gorge.

Un match donc avec le bruit et la fureur habituellement réservée à une bibliothèque. Sauf que là, la seule chose qu’on avait à lire, et bien c’était le marqueur de la table n°1 !

Mais quelle lecture ! Et quel match !  Et quels incroyables échanges tout l’après-midi !

Et très belle victoire amiénoise, 3/2 au bout du suspens.

Avec le soutien et les encouragements de tout un peuple.

Car si nous partîmes cinq, par un prompt renfort (du live facebook) nous nous vîmes trois mille en arrivant au port... Pierre Corneille likes this !

Seconde lecture la semaine prochaine, dimanche 22 novembre contre ARGENTAN, et son armada russe. Encore un gros match en perspective.

Les miramassiens

Dorian ZHENG (n°111) (0 victoire) : L’homme, mais malheureux, du match. Auteur de deux très très grosses rencontres contre Tomi LAKATOS puis Horacio CIFUENTES. Et aurait assurément mérité un meilleur sort que ses deux défaites 3/1... Comme Donald TRUMP aura donc demandé un recomptage des points. Mais les juges-arbitres de la cour suprême de la salle Labaume n’en auront pas démordu.

HE Zhiwen (n°38) (1 victoire) : Dans la liste des produits essentiels, le gouvernement a oublié le HE Zhiwen. Incroyable longévité. Incroyable joueur. Le Benjamin BUTTON du ping. Plus il joue, plus il rajeunit. Toujours aussi impressionnant au service, en contre, et sur le jeu court. Et ce soir, c’est un junior 2 que Grégoire JEAN aura donc affronté... Et victoire 3/1.

ZHENG Junge (n°74) (1 victoire): Est-ce que le général de GAULLE, lui, aurait envoyé de la claquette softée sur tous les top-spins d’Horacio CIFUENTES ? C'est certain, le général non. Mais Junge si ! Et belle victoire 3/2 contre Horacio.

Les amiénois

Tomi LAKATOS (n°36) (1 victoire): Si l’antre du tennis de table français sonnait creux ce dimanche, Tomi, lui, aura sonné le glas des espoirs de l’espoir Dorian ZHENG. Et victoire 3/1... Retour gagnant pour Tamas après son triathlon confinement-COVID-blessure au genou. Welcome back monsieur LAKATOS !

Jesus CANTERO (n°47) (double) : Le John Mac ENROE amiénois. En fait, que les arbitres continuent à le faire suer dès la deuxième balle sur son service : « Are you serious man ?!? »…. Ça le met dans une rage folle et il se met à envoyer de la claquette à tout bout de champ! Et superbe double avec Grégoire, pour l’emporter 3/1 contre HE Zhiwen et ZHENG Junge.

Horacio CIFUENTES (n°48) (1 victoire) : Quatre jours après le 11 novembre, à la recherche d’un second souffle mental et physique, aura demandé un nouvel armistice à ZHENG Junge... En pure perte: fauché, impitoyablement, par la mitrailleuse du miramassien. Et douloureuse défaite 3/2… Après la pause, obligé donc de remonter au combat et à l’assaut de la tranchée de Dorian ZHENG. Pas de quartier, et baïonnette au canon… Pour une superbe victoire 3/1 avec des tirs et des échanges époustouflants.

Grégoire JEAN (n°65) (double) : Plutôt que le monstre HE Zhiwen, aurait sûrement préféré affronter cet après-midi le COVID-19. Mais à mains nues, sans solution hydro-alcoolique, torse poil, et sans masque. Mais malheureusement, c’était le célèbre "Juanito" au programme pour Grégoire. Et défaite 3/1…. Heureusement il reviendra vacciné et immunisé dans le double. Et très belle victoire, associé à Jesus, 3/1.

 C'est quoi déjà votre place, les amiénois ?

C'est quoi déjà votre place, les amiénois ?

La feuille de match

La feuille de match

2 13-11-2020 Metz METZ T.T 1 3 - 1

Vendredi 13 novembre 2020 : second match de la saison contre Metz.

Une rencontre initialement prévue le 27 octobre, mais repoussée pour cause de cas-contacts COVID côté lorrain. Mais repousser ce match un Vendredi 13, était-ce vraiment une bonne idée ?

Mais oui pour les amiénois : Victoire 3/1 !

Dans un huis clos au départ  un peu effrayant, la malédiction de Crystal Lake n’aura donc frappé que les messins. Avec, ce soir, dans le rôle du terrible JASON, l’intraitable Horacio CIFUENTES, boucher des joueurs mosellans, fossoyeur des espoirs lorrains,  et auteur d’un superbe et brillant 2/2.

Après une journée de repos, ça enchaînera pour  les Samariens, ce dimanche 15 novembre, à  la maison, à 15h, contre Argentan.

En espérant continuer la saga !

Horacio CIFUENTES, masqué, badigeonné de solution hydro-alcoolique, et respectant les règles de distanciation sociale, de passage à Metz

Horacio CIFUENTES, masqué, badigeonné de solution hydro-alcoolique, et respectant les règles de distanciation sociale, de passage à Metz

Les messins

Diogo CHEN (n°48) (0 victoire): D’entrée contre Horacio CIFUENTES, aura  passé le premier set sous une échelle. Puis dans la seconde manche aura perdu sa collection de trèfles à 4 feuilles. Avant de marcher sur la queue d’un chat noir dans le troisième set. Définitivement pas son jour de chance : et défaite 3/0.

Florian BOURRASSAUD (n°95) (0 victoire) : Du service pioche, du top-spin lourd, bétonné, du service marteau… Florian, l’expert en BTP du tennis de table. Mais sera tombé ce vendredi sur Grégoire JEAN, contremaître dur au mal, et en grande forme. Qui l’aura passé au marteau-piqueur. Et défaite 3/0.

Esteban DORR (n°67 (1 victoire): Contre Jesus, les pieds dans l’eau de la Moselle, le tamis dans la main, aura sorti quelques pépites de la rivière. Et envoyé quelques mines DORR. Pour finir par une belle victoire, brillante et rutilante, 3/0. Dans son deuxième match contre CIFUENTES, de superbes échanges d’orpailleurs. Mais finira vaincu, à la belle, par Horacio, le chercheur DORR. Et défaite 3/2.

Les amiénois

Jesus CANTERO (n°47) (0 victoire) : N’aura pas marché sur l’eau aujourd’hui. Aura même trébuché et bu la tasse dans son premier match. Pour finir crucifié par le cruel Ponce PILATE DORR. Le flanc gauche troué à grands coups de tops spins coups droits. Et défaite 3/0.

Horacio CIFUENTES (n°48) (2 victoires) : Le toréador argentin. Quelques passes de muleta et véroniques dans son premier match contre le petit taureau, Diogo CHEN. Et victoire 3/0. Puis dans sa seconde rencontre contre the Beast, Esteban, d’entrée il piqua DORR. Et malgré quelques jolis coups de cornes de son adversaire, au final, mata DORR. Superbe corrida. Et victoire 3/2… Reparti sur les épaules de ses partenaires, avec les oreilles et la queue de ses adversaires du soir dans son sac Cornilleau.

Grégoire JEAN (n°65) (1 victoire) : N’a pas perdu le goût de la victoire. Ni l’odorat. Oui, Grégoire sent toujours les bons coups. Pas besoin de test PCR contre Florian BOURRASSAUD : pour sûr COVID négatif ! Et 3 sets positifs. Pour une belle victoire 3/0.

La feuille de match

La feuille de match

Vamos Amiens !

Vamos Amiens !

1 18-10-2020 Amiens Sport TT 4S TOURS T.T 1 3 - 2

AMIENS vs TOURS: 3/2. J1 de la saison 2020/2021 de proB, le dimanche 18 octobre 2020

Dimanche 18 octobre 2020. Reprise de la saison de proB.

Après un arrêt covidique de 7 mois, 3 jours, 12 heures, 24 minutes, 32 secondes.Pourtant, il paraît que quand on aime on ne doit pas compter. Il paraît…

Donc, ce dimanche: back to the office, back to the business, back to le bruit et la fureur!

Mais dans le respect des normes sanitaires.

Avec une belle victoire 3/2 !

Contre des Tourangeaux certes diminués par l’absence de SHAN Meng, retenu en Chine par le coronavirus, mais avec un Daniel GORAK de gala. Qui nous aura aspergés tout l’après midi de son talent, et de solution hydro-alcoolique.  Mais l’homogénéité et la compactitude (ce mot n’existe pas, et c’est bien dommage) amiénoise auront fait la différence en fin de rencontre.

Bons débuts ! Et bon départ dans ce qui s’annonce être une nouvelle année de galère probayenne, avec déjà quelques matchs déjà décalés, et ce dès la première journée... Mais gardons le moral. Et des voies aériennes supérieures dégagées…

Et rendez-vous dans 15 jours, à Metz, pour la deuxième journée !

Les tourangeaux

Daniel GORAK (n°39) (2 victoires): Depuis le début de la pandémie, Daniel ne verse plus de la vodka mais de la solution hydro-alcoolique, directement, sur les plaies de ses adversaires. Un peu pour désinfecter. Mais surtout parce que ça pique. Il peut ainsi mieux se délecter de regarder ses opposants se tordre de douleurs... Avec deux belles victoires, antiseptique, 3/1 contre Grégoire JEAN, puis détergente, 3/0 contre Horacio CIFUENTES.

Lilian BARDET (n°79) (0 victoire) : A Paris le couvre-feu c’est entre 21h et 6 heures du matin. A Amiens c’est entre 16h30 et 17h. Mais c’est Horacio CIFUENTES qui le fait respecter. En plongeant Lilian sous l’éteignoir. Avec une défaite, dans la pénombre, 3/0.

Clément DEBRUYERES (n°125) (0 victoire) : Quand tu joues Jésus, forcément ça ne peut finir qu’en crucifixion. Clément aura donc trimballé sa croix pendant 3 sets. Avant de finir cloué, non pas sur le mont Golgotha, mais sur la porte d’entrée de la salle Labaume. Et défaite 3/0 contre el senor CANTERO.

Les amiénois

Jesus CANTERO (n°47) (1 victoire + double): Le regarder envoyer des tatanes avec son soft coup droit augmente ta sécrétion naturelle d’endorphines. Oui, en 2020,il est assurément le meilleur remède contre la dépression. Et à partir de janvier 2021, ses prestations seront probablement directement remboursées par la sécurité sociale. Avec, ce jour, sur l’ordonnance, une victoire 3/0 contre Clément DEBRUYERES. Et une victoire 3/0 en double associé à Grégoire JEAN contre la paire Lilian BARDET/Clément DEBRUYERES.

Horacio CIFUENTES (n°48) (1 victoire) : Toujours au top des protocoles sanitaires. Dans son premier match contre Lilian BARDET, lui aura fait respecter la distanciation sociale, en le promenant, de droite à gauche, d'avant en arrière, puis dans les bâches. Et victoire 3/0... Mais dans son deuxième match, c’est Daniel GORAK qui lui aura fait respecter le sens de circulation. En le dirigeant directement vers la sortie, proche du dépitarium. Et défaite 3/0.

Grégoire JEAN (n°65) (Double) : La barbe, la moustache, et la chevelure de d’ARTAGNAN. Et notre mousquetaire se sera effectivement bien escrimé contre Daniel GORAK. Avec de superbes passes d’armes. Mais finira quand même embroché, 3/1. Avant de revenir porter l’estoquade, dans le double, avec Athos Cantero. Et belle victoire 3/0.

Tamas LAKATOS (n°36) (en convalescence) : Deux fois positif au COVID le mois dernier, juste pour montrer qu’il était deux fois plus fort que le virus... Mais à l’arrêt pongistique total durant un mois. Aura perdu un peu de toucher de balle, mais pas son toucher de fourchette. Et on confirme à la cantoche de la fédération hongroise: Tomi a pleinement retrouvé le goût et l’odorat. Le cuistot peut dès demain refaire son stock, et ses réserves de bouffe !

Arnaud SELLIER (coach) : Superbe causerie, en anglais, avant le match. Yes sir ! Depuis, boit du thé tous les jours à 17 heures, avec un nuage de lait, et en y trempant quelques scones.

 

Moins de 6 joueurs : photo d'équipe validée par Emmanuel MACRON

Moins de 6 joueurs : photo d'équipe validée par Emmanuel MACRON

La feuille de match

La feuille de match

Composition de l'équipe Revenir à la liste des équipes